La Fouine présente CDC IV

Après des albums très moyens (Drôle de parcours) voir complètement obsolètes (Team BS), Laouni Mouhid aka La Fouine revient avec le 4ème épisode de sa célèbre Mixtape « Capitale du Crime ». Si les deux premiers exemplaires étaient assez lourds et proposaient des gros sons et surtout des featuring de qualité, le troisième était un peu trop commercial pour véritablement convaincre. Mais le rappeur originaire de Trappes a des ressources et le prouve avec ce quatrième opus bien plus en accord avec ce qu’on attend de lui.

Banlieue très sale

Toujours produit par le label Banlieue Sale de son frangin Canardo, qui pose également sur l’album (comme à chaque fois), cette mixtape propose 19 morceaux tous plus ou moins vulgaires. Ne vous attendez plus à des « quand les promesses et les sourires sonnent faux » et je ne sais plus quelles merdes que le mec balançait dans Team BS avec l’exaspérante Sindy. Là, les sujets c’est bien la drogue, les flingues, la cité, les thunes et les biatchs. Pas très original certes, mais ce n’est pas ce qu’on demande aux rappeurs aujourd’hui. On attend juste qu’ils nous fassent kiffer avec leurs punchlines et que les sons qui passent dans notre caisse ou sur notre téléphone vaillent le détour. Et c’est tant mieux car c’est le cas. Comme s’il voulait nous faire comprendre qu’il reconnait ses erreurs avec la présence à outrance de morceaux commerciaux lors de ses derniers albums, La Fouine commence la mixtape par une intro et une voix qui dit « Salut mon vieux, tu me reconnais ? » (que l’on retrouvera souvent dans les autres morceaux). Cette intro justement donne le ton, ne serait-ce que grâce à des phrases comme « Ça fait du bien, CDC j’vais enfin pouvoir traiter leurs mères ». Oui, Laouni, on attend que ça.

Moins de Vocodeur, plus de rythme

En parlant de ça, le morceau « NDM » en est le parfait exemple. Je ne vous dirai pas à quoi ces trois lettres correspondent, vous trouverez bien vous-mêmes. Bref, les instrus des morceaux sont vraiment lourdes, beaucoup plus en accord avec ce que La Fouine nous avait habitué dans ses albums comme « Aller-Retour » ou « CDC II ». Ce qui interpelle le plus dans cet album, c’est qu’il y a beaucoup moins de chant et donc moins de vocodeur d’utilisé. À part « Fais les deux », « Lové », « Va Bene », « Conseil d’ami » et « Cry » tous les autres morceaux ne prennent que peu en compte des outils de modifications de voix ou d’améliorations en tout cas. Un vrai plus car les mecs ont compris qu’il fallait plutôt se concentrer sur la puissance lyrique des morceaux, sur les rimes et le rythme. Pari réussi, ne serait-ce que grâce à des morceaux comme « Saha », « Crick-Crick », « Rien à perdre », « Tu sers à rien », « Pyramides » ou encore l’excellent « Nasser Al-Khalaïfi ». Mais mêmes les morceaux un peu plus commerciaux et dans lesquels on ressent qu’il fallait absolument ajouter une voix pour chanter restent de bonne facture.

Du beau monde de présent

L’intérêt de ces mixtapes sont surtout dues au fait que l’on retrouve de nombreux artistes rap posant ensemble sur des morceaux. Si La Fouine est sur tous les morceaux (dommage, il aurait pu laisser quelques titres en entier à d’autres artistes), on retrouve néanmoins beaucoup d’autres rappeurs français. Si Canardo et Sultan sont présents en tant qu’habitués, on est heureux de noter la présence, par exemple, d’Ixzo, Kozi ou H Magnum. On découvre (en tout cas, je découvre) d’autres nouveaux artistes comme BrBlockrider, Furtif, GSX, Reda Taliani ou Omarion. C’est le principal avantage de cette mixtape, comme ses consœurs avaient pu le faire auparavant, à savoir nous permettre d’écouter d’autres rappeurs qui ne pourraient peut-être pas toucher un public aussi vaste s’ils n’étaient pas sur de tels albums. Une bonne chose pour eux mais aussi pour nous car c’est grâce à Capitale du Crime 2 que j’ai découvert Green Money et c’est depuis devenu un de mes rappeurs favoris.

Conclusion

Un album à acheter si vous n’êtes pas trop frileux aux insultes en tout genre et que vous détestez les morceaux version Team BS ou Sexion d’Assaut. Un cru plaisant qui nous rappel aux souvenir des premiers (bons) albums de La Fouine !

capitale-du-crime-4

La Fouine présente CDC IValbum sorti le 24 novembre 2014

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Design Downloaded from free wordpress themes download | free website templates download | Free Photoshop Brushes.