Green Money – Phantom

À l’orée de la sortie de son prochain album (prévu pour la fin d’année 2014), Green Money nous pond un second album sous son label phare « Rolls Royce Music ». Finit le temps des petits arrangements entres potos avec La Fouine et l’album, plutôt sympathique, Greenologie. Aujourd’hui le rappeur originaire de Trappes veut percer seul et prouver aux membres du Rap-Game qu’il ne faut pas le négliger.

Une autobiographie musicale 

Cet album est avant tout pour Green l’opportunité d’évoquer son parcours, son enfance et sa vision de la rue. Tous les morceaux, ou presque, ont pour objectif de faire comprendre comment il a réussit à devenir l’homme qu’il est et pourquoi il a dû faire certains choix à des moments importants de sa vie. Les morceaux « X », « Sortie de la jungle » et « Je n’oublie rien » sont assez forts et résument parfaitement les chemins empruntés par le rappeur d’origine Congolaise.

Des mélodies en veux-tu en voilà, Merci le Vocodeur !

Malheureusement, Green n’est pas un grand chanteur et son timbre de voix ne l’aide pas à pousser la chansonnette. Malgré cela, il réussit à nous pondre dans presque tous ses morceaux de superbes refrains, mélodieux à souhait, qui nous transporte et nous pousse, parfois malgré nous, à donner de la voix. Le morceau « Ce Soir » en est le brillant exemple. Musicalement parlant, il est parfait et nous entraîne dans un rythme groove-funk-pop-rap exceptionnel. Le must pour une soirée réussit lorsqu’on est à deux doigts de pécho la meuf sur qui on flash depuis près de trois heures. « Prince de la Street« , « Mon Hood« , « Pour de vrai« , « Quand je tombe« , « Green Molly » tous ces morceaux empruntent, plus ou moins fortement l’utilisation du Vocodeur, méprisée par certains, adulée par d’autres. Personnellement je suis pour. Les rappeurs ont parfois envie de chanter leurs refrains, et je ne vois pas pourquoi ils seraient obligés d’avoir toujours recours à des nanas qui ne servent à rien pour chanter 5 phrases (n’est-ce pas Rim’K). À moins que les mecs préfèrent entendre chanter faux tout un album…Bref Green, continue à utiliser le Vocodeur, ça déchire cousin !

Punchlineur de la street

L’intérêt de cet album, au-delà de sa forte musicalité, c’est les punchlines balancés par Green. Le mec est devenu un professionnel dans ce domaine depuis quelques temps et les morceaux « Don Corleone » et « Tony Montana » sont bien là pour le prouver. Si comme moi vous kiffez les sons bien lourds avec deux, trois punchlines sur les boules des Biatchs du coin, vous aurez de quoi faire, et largement.

Conclusion

T’as 10€ dans ton porte-feuille et t’aimes le Rap Français ? GO acheter cet album !!!

green-money-phantom_28554

Phantom par Green MoneyAlbum sorti le 07 octobre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Design Downloaded from free wordpress themes download | free website templates download | Free Photoshop Brushes.