Assassin’s Creed Victory : Millésime 2015 ?

Il y a peu, avant la sortie officielle d’Assassin’s Creed Unity, une opératrice de l’équipe d’Ubisoft Montréal affirmait qu’il était temps pour le studio de développer un jeu de sa série phare mais cela sur plusieurs années et ainsi d’arrêter de nous offrir des épisodes tous les ans à la même période. En effet, si on remarque bien une chose avec la série des Assassin’s Creed, c’est la continuité avec laquelle chaque nouveau segment se présente au public. Regardez plutôt :

Assassin’s Creed -> 2007

Assassin’s Creed II -> 2009

Assassin’s Creed Brotherhood -> 2010

Assassin’s Creed Revelations -> 2011

Assassin’s Creed III -> 2012

Assassin’s Creed IV – 2013

Assassin’s Creed Unity -> 2014

Assassin’s Creed Victory -> ? (2015)

En clair, depuis les deux années de développement entre le premier et le second épisode (le meilleur à ce jour pour beaucoup avec Brotherhood), Ubisoft propose un nouvel Assassin’s Creed chaque année. Alors certes, le concept du jeu est excellent et les équipes qui le créent extrêmement compétente, mais il faut absolument qu’Ubi remarque une chose : c’est qu’on commence à être au bord de l’indigestion d’assassins.

En effet, depuis Revelations et donc l’année 2011, les commentaires et critiques négatifs ne cessent de pleuvoir et ce n’est pas Unity, qui malgré de nombreuses qualités, fera clore le débat. Bugs, mauvaise finition, problèmes graphiques, scénario inintéressant, incohérence entre les épisodes, etc. Autant de défauts qui s’abattent toujours de plus en plus nombreux depuis quelques années. Qu’est devenu Desmond Miles ? Quand est-il de l’humanité après Assassin’s Creed III ? Aucune réponse n’est apportée et les deux derniers épisodes surfent sur cette idéologie de non avancement scénaristique de plus en plus frustrante.

La question est dés lors : Pourquoi ne pas prendre trois ans pour réaliser, créer et réussir à donner un épisode épique au monde ? Pourquoi s’obstiner à vouloir mettre un nouveau jeu chaque année ? Si la réponse est l’argent, le bénéfice, sachez Messieurs et Mesdames d’Ubisoft qu’en continuant dans cette voie, vous risquez au contraire, de perdre vos fans et ce serait réellement dommageable pour tous.

Enfin, pour en revenir à ce nouvel épisode, il se situera dans le Londres Victorien du XIXème siècle. Ce sera donc le jeu le plus « proche » dans le temps avec notre époque. On devrait, je l’espère, commencer à bénéficier d’avancées technologiques et industrielles intéressantes pour notre Assassins (puissance de feu, déplacements, habitations,…). D’après les images apparues sur différents sites, il serait ainsi possible de combattre sur des véhicules (et donc pourquoi pas de les emprunter). On aura à notre disposition un grappin pour se déplacer. Le moteur de jeu « Anvil » est gardé et on devrait avoir droit à quelque chose de similaire à ce que propose Unity (les bugs et problèmes graphiques en moins je l’espère). Le jeu sortira sur PS4, XboxOne et PC, très probablement d’ici 1 an, voir moins. Une bonne nouvelle vient tout de même éclaircir mes propos précédents, le jeu est développé par Ubisoft Québec (mais solidement soutenu par Montréal, à mon humble avis). Cela laisse entendre que le studio a eu certainement plus de temps pour réaliser le jeu et on espère que celui-ci sera un poil plus convaincant que son aîné. Réponse dans les mois qui suivent mais en attendant, allez jeter un œil aux premiers screenshots du jeu (cliquez sur les photos pour les agrandir) :

Assassin-sCreed-Victory_Multi_Div_003

Assassin-sCreed-Victory_Multi_Div_001

Assassin-sCreed-Victory_Multi_Div_005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Design Downloaded from free wordpress themes download | free website templates download | Free Photoshop Brushes.